Et voici votre glossaire SEO !

Vous vous lancez dans le référencement naturel, mais vous vous apercevez rapidement que cette discipline utilise des mots techniques, des anglicismes et de petits termes charmants que vous ne comprenez absolument pas ? 😅

Cet article est donc fait pour vous ! Au menu, 100 mots incontournables en SEO pour maîtriser les notions clés et connaître le vocabulaire essentiel (110 pour être très précise).

Je vous invite d’ores et déjà à sauvegarder cet article sur Pinterest (grâce aux visuels proposés en bas de page), où à l’enregistrer dans vos favoris pour pouvoir y revenir dès que vous en aurez besoin !

C’est parti pour votre lexique SEO, illustré de nombreux exemples et cas concrets ! (Autant faire les choses bien et ne pas se contenter de simples définitions.)

A comme Algorithme ou Ancre de lien

AIDA : c’est l’acronyme de Attention, Intérêt, Désir est Action. Il s’agit d’une formule publicitaire qui détaille les étapes que doit respecter un message publicitaire afin d’être plus efficace. Ce modèle a été notamment repris en rédaction web, pour donner au lecteur envie de poursuivre sa lecture, et l’accompagner vers des objectifs de conversion (obtenir son adresse e-mail ou lui vendre un produit ou un service, par exemple)

Algorithme : un algorithme est un ensemble de règles permettant de résoudre des problèmes informatiques. Par exemple : Google cherche à classer les pages indéxées par pertinence. Il aura donc besoin d’un programme informatique qui recense l’ensemble des critères et opérations à réaliser afin de classer toutes les pages existantes.

AMP (Accelerated Mobile Pages) : technologie permettant d’accélérer l’affichage des contenus sur mobiles.

Ancre de lien : une ancre désigne le texte d’un lien sur lequel un internaute va pouvoir cliquer pour pouvoir visiter un site ou la page d’un site. Par exemple, si je vous dit Cliquez ICI pour télécharger le bonus « 7 erreurs SEO que vous faites sans même vous en rendre compte », l’ancre du lien sont les mots « Cliquez ICI » 😉.

Attribut ALT : aussi appelé « balise ALT », désigne le contenu textuel ou texte alternatif d’une image. Cela permet évidemment d’apporter une description à l’image.

Arborescence : elle désigne la structure d’un site. L’arborescence permet d’avoir une vision globale de l’organisation d’un site web grâce à la hiérarchie des contenus. Certains contenus seront dits « de plus haut niveau » dans le site.

B comme Backlinks, Balises ou Black Hat

Backlinks : aussi appelés « liens retours », les backlinks désignent les liens qui pointent vers votre site. En fonction de la qualité des sites qui vous mentionnent, les backlinks peuvent améliorer ou anéantir le score de popularité que vous attribuent les moteurs de recherche. Ce score de popularité votre classement sur les moteurs de recherche.

Balises Hn : en codage HTML, les balises Hn désignent une série de caractères permettant à un programme informatique d’identifier les titres et sous-titres présents dans vos contenus. Vous pouvez ajouter ces balises manuellement à vos textes, ou sélectionner le niveau de titre directement dans votre éditeur de texte (H1, H2, H3, H4, jusqu’à H6).

Balises HTML : il s’agit d’éléments de code HTML, indiquant aux navigateurs comment afficher vos contenus. Dans le cas d’un article de blog, par exemple, les goûts de code HTML permettront de mettre en forme un texte, mais aussi de structurer et hiérarchiser le contenu d’une page (titres, sous-titres, éléments en gras, sauts de ligne, espaces, etc.)

Balises meta : il s’agit de bouts de code HTML apportant des informations aux navigateurs. Par exemple, la balise Meta-description, <meta name= »description » content= »texte »>, qui indiquera à Google quel résumé afficher dans les résultats des moteurs de recherche (aussi appelé SERP). Les meta données sont nombreuses, mais toutes n’ont pas un impact sur le SEO. Par exemple, dans les années 90, la balise meta-keywords avait pour objectif d’indiquer aux moteurs de recherche comme AltaVista (ancêtre de Google 😂), quels mots-clés prendre en compte pour indexer et classer une page sur les résultats de recherche. Mais la balise meta Keywords n’a pas lu par Google par exemple, et n’a donc pas d’intérêt pour le SEO !

Balise Title (ou Titre SEO) : il s’agit d’une suite de caractères HTML indiquant aux moteurs de recherche quel est le titre à afficher dans les résultats de recherche. Le title ne doit pas être confondu avec le H1 (titre de plus haut niveau. Pour tout savoir sur la différence entre Title (ou Titre SEO) et H1, je vous invite à lire cet article : Titre SEO : comment rédiger un titre parfaitement optimisé ?

Black Hat SEO : le SEO dit « Black Hat » (« chameau noir » en français), désigne un ensemble de pratiques visant à mieux se classement sur les moteurs de recherche, mais désapprouvées par les moteurs de recherche. Exemple de techniques black hat : la sur-optimisation, le cloacking (voir définition plus bas), l’achat de liens, les échanges de liens excessifs, etc.

Blog : type de site web, ou partie d’un site web destiné à recevoir des publications régulières sous forme d’article. Le blogging s’inspire du journal personnel… mais en ligne !

C comme Client idéal, Cloaking ou Cocon Sémantique

Cannibalisation SEO : désigne le fait que deux pages d’un site (ou plusieurs) ont un contenu si proche, que les moteurs de recherche ne seront pas capables de déterminer laquelle est la plus pertinente. Les risques : que le moteur de recherche choisisse de n’en positionner aucune, ou qu’un page avec un potentiel de conversion moins important se positionne sur un mot-clé stratégique par exemple.

Client Idéal (Avatar/Persona) : portrait-robot du client avec lequel vous adoreriez travailler. À mon sens, le client idéal se distingue légèrement de la notion d’avatar ou de buyer persona, dans le sens où ces derniers dressent le profils de clients déjà existants.

Cloaking : il s’agit d’une technique black hat de référencement naturel (contraire au mode de fonctionnement des moteurs de recherche) qui vise à améliorer le référencement naturel d’une page en proposant des contenus différents, suivant que le visiteur du site est un robot ou un être humain. De cette manière, il est possible de présenter du contenu très optimisé aux robots, et un article plus fluide aux internautes.

CMS (Content Management System) : désigne un système de gestion de contenu. Concrètement, cela permet de créer un site sans même savoir coder, et de mettre à disposition du contenu pour les utilisateurs. Exemples de CMS : WordPress, Six, Pixiseth, etc.

Cocon Sémantique : popularisé en France par Laurent Bourelly, expert SEO, le Cocon Sémantique est une technique de maillage interne dont l’objectif est d’améliorer le référencement naturel des pages d’un site. Créer un maillage interne basé sur le Cocon Sémantique consiste à lier des contenus entre eux en fonction de leur proximité et cohérence sémantique.

Contenu Cornestone : littéralement traduit par « pierre angulaire », définit un contenu pilier pour un site internet. Sin vous êtes tombé sur cette fonctionnalité via le plugin Yoast SEO (sur WordPress), notez que le fait de cocher cette case vous donnera des informations supplémentaires pour maximiser son optimisation.

Content Marketing : se traduit en français par « Marketing de contenu », et désigne le fait de créer et diffuser du contenu dans l’objectif de développer une entreprise et d’accroître sa visibilité. Aujourd’hui, le content marketing est également un pilier non négligeable de conversion.

Content spinning : technique SEO consistant à obtenir plusieurs versions d’un contexte textuel, et à publier ces versions sur différentes pages d’un site sans que cela ne soit considéré comme du contenu dupliqué ou du plagiat par les moteurs de recherche. On parle surtout de content spinning lorsque les différentes déclinaisons d’un texte sont produites machinalement par des logiciels. Mais cela ne concerne pas les textes retravaillés par des rédacteurs web, qui sont souvent bien plus fins.

Copywriting : le copywriting, c’est l’art d’écrire pour vendre grâce à différentes techniques de persuasions. On l’utilise de plus en plus en référencement, notamment dans la rédaction de titres accrocheurs pour attirer toujours plus de visiteurs sur un site internet.

Core Web Vitals : désigne les 3 indicateurs choisis par Google pour mesurer l’expérience d’un utilisateur sur un site internet. En français, on parle de Signaux Web essentiels. Les 3 indicateurs sont :

  • La vitesse de chargement, mesurée par un indicateur appelé LCP (Largest Contentful Point)
  • Le délai d’interaction de l’utilisateur avec la page, mesuré par le FID (First Iput Delay)
  • L’accessibilité du contenu, mesurée par le CLS (Cumulative Layout Shift)

Crawler : désigne un robot dont le but est de parcourir / explorer le web à la recherche de nouvelles données. Avant d’indexer vos contenus sur Google, le moteur de recherche envoie ses robots qui collecte un certain nombre d’informations qui serviront à l’indexation sur les résultats de recherche.

CSS : langage informatique utilisé sur Internet pour la mise en forme de fichiers et de pages HTML.

CTA : acronyme de « call to action » (« appel à l’action » en français). Désigne le fait d’inviter un utilisateur à effectuer une action immédiate (télécharger un e-book, s’inscrire à une newsletter, etc.)

De D à F comme Duplicate content, Expérience utilisateur (UX) ou Featured Snippet

Domain Authority (DA) : « autorité du domaine » en français. C’est le score attribué par les moteurs de recherche pour mesurer la pertinence d’un site dans un domaine d’activité. L’autorité du domaine impacte le positionnement des pages d’un site. L’échelle du Domaine Authority va de 0 à 100. Plus vous êtes proches de 100, plus votre site est considéré comme fiable aux yeux de moteurs de recherche comme Google.

Duplicate Content : « contenu dupliqué » en français. Désigne l’existence d’une forte similarité entre deux ou plusieurs pages web. Si vous copier-coller une définition sur un article de blog, par exemple, vous créez du contenu dupliqué (même si vous faites de légères modifications 😉).

Ergonomie web : c’est un ensemble d’études et de préconisations dont l’objectif est d’améliorer l’expérience utilisateur sur un site. Concrètement, cela signifie qu’un site doit être utile, accessible et agréable à consulter (valeur ajoutée apportée, taille des polices, chemin de navigation logique, etc.)

Erreur 404 ((File Not find) : code d’erreur signalant que le serveur ne parvient pas à trouver la ressource ou la page demandée. Souvent, c’est parce que la page n’existe pas ou plus.

Expérience utilisateur (UX) : désigne la qualité de l’expérience vécue par un utilisateur par rapport à un produit, un service ou encore un site internet.

Featured snippet : extraits courts et optimisés qui s’affichent en tête des résultats de recherche, et dont l’objectif est d’apporter une réponse instantanée à l’utilisateur. On parle aussi de position zéro.

Fil d’Ariane : il s’agit d’un métaphore empruntée à la mythologie grecque, et qui désigne en web un outil de navigation pour mieux se repérer sur Internet. On y retrouve les différents niveaux d’arborescence d’une page consultée. Autrement dit, le site vous affiche dans l’ordre toutes les pages qui vous ont permis d’atteindre celle que vous êtes en train de consulter.

G comme Google Search Console ou Google Panda 🐼

Google Analytics : service gratuit d’analyse d’audience proposé par Google. Vous pouvez suivre le trafic de votre site internet, leur source et différents évènements.

Google Colibri : aussi appelé « Google Hummingbird » pour les anglophones. Il s’agit d’un nom de code donné à un changement d’algorithme important sur le moteur de recherche Google en 2013. L’objectif de ce changement d’algorithme était d’améliorer la pertinence de ses pages de résultats, en tentant de comprendre une requête dans son ensemble.

Google Panda : algorithme de Google déployé officiellement en 2011. Il s’agit d’un filtre ayant pour objectif de sanctionner et de déclasser les contenus à faible valeur ajoutée pour l’internaute : copier-coller d’autres pages (contenu dupliqué), mauvaise qualité, content spinning, etc.

Google Pigeon : algorithme Google lancé en 2014, a pour objectif d’améliorer la pertinence des résultats de recherche, en favorisant les contenus « locaux ». Concrètement, si vous êtes à Lyon, et que vous cherchez un photographe, Google vous proposera en premier lieu les acteurs de votre région. (D’omù l’intérêt de travailler son référencement local ! 😉).

Google Search Console : service gratuit proposé par Google, qui permet aux webmasters (ou tout simplement aux propriétaires d’un site internet) de contrôler la bonne indexation des pages d’un site, et d’assurer un suivi régulier. La Google Search Console apporte de nombreux données : affichage et ergonomie mobile, spams, visites du site, mots-clés qui ont servis à tomber sur votre site, etc.

Google Tag Manager : service gratuit proposé par Google permettant aux webmasters de gérer les balises (bouts de codes) utiles à votre site internet.

De H à J, comme Hashtag, Indexation ou Jus SEO

Hashtag : appelé aussi mot-dièse, mot-clic ou mot-clé. Le hashtag est composé d’un signe typographique, accolé à un ou plusieurs mots. Lorsqu’on clique sur un hashtag, on atterrit généralement sur un certain nombre de résultats utilisant également ce hashtags. Les hashtags ont un intérêt SEO dans la mesure où leur utilisation permet d’optimiser sa visibilité sur des plateformes comme Instagram, et d’obtenir plus de visibilité.

Index Google : c’est l’espace permettant à Google de classer les informations collectées.

Indexation : processus utilisé par les moteurs de recherche pour collecter et stoker les informations disponibles sur le web. Lorsqu’on dit qu’une page de votre site est bien indexée sur Google, cela signifie que les robots du moteurs de recherche ont bien trouvé votre page et envoyé les données à Google, et que ce-dernier a stocké les informations en mémoire dans « sa bibliothèque géante », afin de pouvoir proposer la à un internaute le moment venu.

Insight : tendance dominante détectée chez des utilisateurs, permettant à une entreprise d’établir des actions marketing. Par exemple : si les statistiques de votre compte Instagram indiquent que votre audience est essentiellement féminine, vous pouvez vous inspirer de cette tendance pour créer des contenus plus orientés vers une cible féminine.

Infopreneuriat : mode de travail issu des opportunités du web. Le travailleur, aussi appelé infopreneur, est souvent un indépendant qui vend de l’information en ligne (formation, e-book, ateliers, etc.). Tout le partage de connaissances s’effectue donc à distance.

Javascript : langage de programmation principalement utilisé dans les pages web interactives.

Jus SEO : popularité transmise d’une page à une autre.

K comme Keyword stuffing ou KPI

Keyword stuffing : « bourrage de mots-clés » enfin français. Désigne le fait de créer des contenus sur-optimisés pour les moteurs de recherche. À noter que cette pratique n’a plus réellement d’intérêt, et peut même avoir des conséquences négatives sur le classement d’un site.

KPI (Key Performance Indicator) : « Indicateurs Clés de Performance » en français. Il s’agit d’aide à la gestion d’entreprise, permettant le suivi et l’amélioration de processus (processus d’acquisition ou de conversion, par exemple).

L comme Landing page, Liens ou Longue Traîne

Landing page (ou page de destination / page d’atterrissage) : désigne la page sur laquelle atterrit un visiteur après voir cliqué sur un lien hypertexte. Mais par abus de langage, on parle aussi de landing page pour désigner les pages de vente.

Lead Magnet : « aimant à prospect » en français. Il s’agit d’un contenu web offert à un prospect en échange de ses coordonnées (nom, prénom et mail, le plus souvent). On parle aussi de bonus offert ou de freebie.

Lien Do Follow : liens que les robots d’exploration des moteurs de recherche doivent suivre. Ce type de lien est utilisé en référencement naturel pour informer qu’il faut tenir compte du lien sortant.

Lien externe (sortant) : lien sur votre site, qui pointe vers la page d’un autre site.

Lien interne : lien hypertexte sur votre site, qui pointe vers une autre page de votre site.

Lien No Follow : utilisé en SEO pour informer les moteurs de recherche de ne pas suivre/tenir compte du lien sortant.

Ligne éditoriale : la ligne éditoriale est un cadre rédactionnel permettant de booster sa visibilité et de créer du contenu qui répond aux attentes des utilisateurs. Elle est généralement formalisée sous la forme d’un document de référence qui servira aux équipes internes d’une entreprise, et pourra être mis à disposition de prestataires pour faciliter la collaboration. On y trouvera des éléments concernant le positionnement de la marque ou de l’entreprise, les plateformes de communication, le ton à adopter, etc.

Link building : aussi appelé stratégie de netlinking, ou stratégie de tissage de liens. A pour objectif d’augmenter le nombre de liens (backlinks) qui pointent vers un site, pour en améliorer sa popularité au yeux des moteurs de recherche, et donc influencer positivement son référencement/classement sur les moteurs de recherche.

Link-baiting : traduit par « appât à liens » en français. C’est le fait de créer du contenu à haute valeur ajoutée pour les internautes afin d’obtenir naturellement des liens qui pointent vers un site internet, d’augmenter sa popularité aux yeux des moteurs de recherche et d’obtenir un meilleurs classement sur les résultats de recherche (SERP).

Longue traîne : qualificatif utilisé pour désigner des requêtes de 4 mots-clés ou plus.

M comme Maillage Interne, Meta description ou Mobile First Index

Maillage interne : organisation des liens sur un site internet. Le maillage interne permet de faciliter la navigation des utilisateurs, mais a aussi un rôle clé pour le référencement naturel. Il permet aux robots d’exploration des moteurs de recherche de trouver plus facilement des pages sur votre site, et permet le transfert de « jus SEO » (transfert de popularité d’une page à l’autre).

Meta-description : il s’agit d’une balise (you de code HTML) fournit aux moteurs de recherche un résumé pour le contenu d’une page.

Mobile First Index : désigne la nouvelle méthode d’indexation des sites internet par Google. Depuis 2018, les robots du moteurs de recherche explorent la version mobile en priorité afin de s’adapter aux nouveaux comportements des internautes.

Mot-clé : désigne deux choses :

  • mot ou groupe de mots, ou encore question, tapés par un utilisateur sur un moteur de recherche.
  • mot ou groupe de mots servant de sujet à un créateur de contenu. Les mots-clés désigneront donc les termes sur lesquels il essaiera de se positionner dans les résultats de recherche.

Moteur de recherche : outil qui permet de faire des recherches sur la toile. Les 5 moteurs de recherche les plus utilisés en 2022 : Google, Bing, Baidu, Yahoo, Yandex, DuckDuckGo. Google représentant alors plus de 90% des parts de marché sur ordinateur, mais aussi sur mobile.

N comme Netlinking ou Notoriété

Navigateur web : logiciel permettant de naviguer sur Internet. Les plus connus : Safari, Chrome, Internet Explorer, etc.

Nom de domaine (NDD) : c’est l’identifiant d’un site internet. Par exemple, pour le blog Améliorer Son Référencement sur lequel vous êtes actuellement 🙂, l’URL du site est https://melissadigitalconsulting.fr, et le nom de domaine est ameliorer-son-referencement. Le « .fr » est l’extension du nom de domaine.

Netlinking : le net linking, ou link building, désigne une Stratégie SEO consistant à augmenter le nombre de liens qui pointent vers un site, par différents moyens (les articles invités, par exemple).

Notoriété/réputation d’un site web : indicateur permettant de déterminer à quel point une marque ou une entreprise est connue ou reconnue sur la toile.

O comme Open Source et Optimisation

Open source : un logiciel open source désigne un logiciel dont le code source est « ouvert », autrement dit, en accès libre. Vous avez donc le droit d’exploiter, de modifier ou de diffuser le logiciel. Par exemple, le CMS WordPress est un logiciel open source. Effet, dans le cadre de la création d’un site internet, vous avez la possibilité de modifier WordPress et son code source pour votre propre usage, mais aussi de vendre un site que vous auriez créé pour un client.

Optimisation off-site (ou optimisation off-page) : a pour objectif de booster la popularité d’un site web. Pour ce faire, on cherchera à acquérir plus de backlinks (liens qui pointent vers le site qu’on cherche à optimiser).

Optimisation on-site (ou optimisation on-page) : toutes les techniques d’optimisation pouvant être faites sur le site en lui-même et sur les pages de ce site, en vue d’améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche.

Open Graph : protocole vous permettant de publier du contenu riche et structuré en provenance d’une page web, sur les réseaux sociaux. Pour ce faire, il convient d’utiliser des balises (bouts de code HTML) qui apporteront automatiquement un certain nombre de précisions à votre publication sur les réseaux sociaux : image titre, description, nom du site internet.

P à Q comme PBN, Pixel et Pogosticking

PBN (Private Blog Network) : désigne le fait de créer un réseau de blog privés, afin de pousser le référencement d’un blog principal appelé « money site » dans le jargon SEO. Cette Technique SEO est considérée comme Black Hat (ne respectant les règles des moteurs de recherche).

Pénalité Google : désigne le fait d’être fortement déclassé par le moteur de recherche, à cause de pratiques dites « Black Hat », autrement dit, contraires aux consignes édictées par Google.

Pixel Facebook Ads : bout de code Javascript à placer sur votre site internet, vous permettant de mieux comprendre le profil et les comportements de votre audience. In fine, l’objectif est de récolter assez de données pour pouvoir prendre des décisions marketing éclairées si vous souhaitez mettre en places des campagnes publicitaires sur la plateforme Facebook. Vous pourrez alors créer des audiences ciblées, optimisées vos campagnes, maximiser vos conversions, etc.

Popularité : désigne la quantité et la qualité des liens qui pointent vers votre site. Plus vous avez de liens en provenance de site eux-même populaires, plus vous maximisez vos chances d’être bien positionnés sur les résultats de recherche. Il est recommandé d’éviter les liens en provenance de sites considérés comme douteux ou illégal par les moteurs de recherche. De même, mieux vaut 10 liens en provenance de sites de qualité, que 100 liens en provenance d’un même site.

Position 0 : la position zéro sur Google désigne un extrait optimisé dans les résultats de recherche, souvent encadré en gris clair. Il apparaît devant les résultats naturels et apporte une réponse immédiate à la requête d’un internaute (parfais pour les recherches vocales). On parle aussi d’extrait enrichi ou de featured snippet.

Positionnement : deux définitions sont à retenir :

  • Le positionnement marketing : position occupée par un produit, un service… bref, une offre, par rapport à ses concurrents.
  • Le positionnement en SEO : classement d’une page sur les résultats de recherche.

PageRank (PR) : conçu par Larry Page (co-fondateur de Google), le PageRank n’est autre qu’un algorithme permettant de mesurer la popularité d’une page ou d’un site web. Il s’agit donc d’un système de classement pour les pages et sites web mis en ligne. Le core va de 0 à 10.

Pogosticking : pour les moteurs de recherche, désigne le comportement d’utilisateurs qui ne sont pas satisfaits de la page qui leur a été proposée sur la SERP (résultats de recherche). Lorsqu’un trop grand nombre d’internautes clique sur un lien et fait immédiatement machine arrière, les moteurs de recherche interprètent cela comme un critère d’insatisfaction, et s’en servent pour évaluer le classement d’une page.

R comme Redirection ou Robot.txt

Ranker (sur un mot-clé) : le ranking désigne la position occupée par une page sur les résultats des moteurs de recherche. Souvent lorsque les experts SEO parlent de « ranker sur un mot-clé », cela signifie « bien se positionner » (idéalement, dans le Top 3 de Google).

Redirection : opération technique qui consiste à être redirigé automatiquement vers une autre page web.

Référencement naturel (ou SEO) : ensemble de techniques dont l’objectif est d’améliorer sa visibilité sur le web et de booster son classement sur les moteurs de recherche. On parle d’optimisation pour les moteurs de recherche.

Référencement local / SEO local : ensemble de techniques dont le but est d’améliorer sa visibilité sur le web et booster son classement sur les moteurs de recherche, en particulier dans les zones géographiques qui nous intéressent. Exemple : un photographe exerçant à Lyon, souhaitant attirer plus de client lyonnais. Il aura alors tout intérêt à travailler son référencement local.

Requête : il s’agit d’un mot-clé tapé par les internautes dans les moteurs de recherche. Cette requête peut prendre la forme d’un seul terme, d’une phrase, ou encore d’une question.

Responsive design : un design responsive (ou adaptatif en français), désigne un site qui s’adapte automatiquement au support de l’internaute : ordinateur, tablette ou smartphone.

Résultat organique : aussi appelés résultats naturels, désignent les pages/sites pour lesquels ils n’y pas eu de publicité pour atterrir en tête des résultats de recherche.

RGPD : le Règlement Général sur la Protection des données encadre le traitement des données personnelles dans l’Union européenne. Il oblige donc les entreprises à prendre en compte la notion de données personnelles au niveau de tous les services, et redonne du pouvoir aux consommateurs sur leurs données.

Robot.txt : Il s’agit d’un protocole d’exclusion au format texte, qui indique aux moteurs de recherche quelles sont les pages qui ne devraient pas être indexées.

S comme Sandbox, Siloing ou Sitemap

Sandbox (de Google) : bac à sable en français, désigne une période transitoire pendant laquelle Google va analyser un site pour savoir s’il est fiable. Cette période peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. Cela touche essentiellement les nouveaux sites, ou encore les sites qui utilisent des techniques abusives de référencement naturel (sur-optimisation).

Siloing : désigne le fait de créer un site avec une structure en silos. Autrement dit, les contenus sont classés par thématique. À ne pas confondre avec un maillage interne basé sur le Cocon Sémantique, dont l’objectif est de lier des pages de contenus en fonction de leur proximité sémantique. La notion de Cocon Sémantique va donc un peu plus loin que celle de silos.

Sitemap XML : fichier listant l’ensemble des URLs que les robots des moteurs de recherche peuvent explorer. Cela facilite grandement le travail des moteurs de recherche, et évite d’oublier l’indexation de pages importantes.

SEA : (Search Engine Advertising) : le SEA, c’est la publicité sur les moteurs de recherche.

SEM (Search Engine Marketing) : désigne le marketing sur les moteurs de recherche, et donc l’ensemble des techniques marketing pour booster sa visibilité sur la toile. Vous avez peut-être déjà rencontré cette formule, très populaire sur les réseaux sociaux : SEM = SEO + SEA (Marketing = référencement naturel + publicité).

SEO (Search Engine Optimization) : aussi appelé référencement naturel, désigne l’ensemble des techniques utilisées pour améliorer sa visibilité et son classement sur les moteurs de recherche. Il existe 4 piliers en SEO : la stratégie, la technique, le contenu et la popularité étant les fondamentaux.

SERP : désigne les résultats affichés sur les moteurs de recherche, après qu’un internaute ait effectué une recherche.

SMO (Social Media Optimization) : l’optimisation pour les médias sociaux sociaux en français, désigne l’ensemble des techniques utilisées pour maximiser sa visibilité sur les réseaux sociaux et attirer plus de trafic/visiteurs/abonnés.

Spiders : (« araignées » en français), est un terme utilisé pour parler des robots des moteurs de recherche, envoyés explorer le web et votre site internet. L’image vient du fait qu’Internet est représenée comme une toile géante, avec des connexions (liens) entre les différentes pas du web. Les robots (araignées), explorent alors la toile grâce à ces différentes connexion.

SXO (Search Experience Optimization) : c’est un peu le SEO 2.0, l’alliance du référencement naturel avec l’UX design (Expérience utilisateur, en français. Voir la définition ci-dessous). À noter que ce terme fait débat, puisque dans le cadre d’une Stratégie SEO bien conçue, un site doit d’ores et déjà prendre en compte la satisfaction de l’utilisateur. Selon moi, la notion d’expérience utilisateur intègre la notion d’esthétique visuelle (que le SEO n’intègre pas forcément au départ. Mais ce n’est là que mon avis… 😉

T comme Tag ou Taux de rebond

Tag : aussi appelé « balise » en français, désigne un bout de code HTML que l’utilisateur ne voit pas, mais qui apporte des données importantes aux moteurs de recherche concernant un contenu ou l’affichage d’une page.

Taux de clic (TDC) : rapport entre nombre de clic et nombre d’affichage. On peut parler du taux de clic pour une campagne publicitaire, ou pour le nombre d’ouverture d’une newsletter, par exemple.

Taux de conversion : ou taux de transformation, est un indicateur permettant de mesurer le nombre de personnes ayant effectué une action (inscription à une newsletter, téléchargement d’un bonus, achat, etc.) par rapport au nombre de personnes touchées. Par exemple, 10 personnes qui téléchargent votre bonus, sur 100 visites. Votre taux de conversion est de 10%.

Taux de rebond : désigne le pourcentage de personnes qui ont atterri sur une page de votre site, et qui en sont sorti sans consulter d’autres pages.

Thème enfant : il s’agit d’une « copie’ du thème initial de votre site, sur lequel vous pourrez faire des modifications sans que celles-ci ne soient perdues à la suite d’une mise à jour du thème initial (aussi appelé « thème parent.)

Title (ou titre SEO) : le title désigne le titre d’un article ou d’une page web, choisit pour s’afficher dans les résultats des moteurs de recherche. Le titre SEO ne doit pas être confondu avec le H1 (titre de plus haut niveau).

Tracking : méthode marketing consistant à « pister », suivre les comportements des utilisateurs sur un site.

Trafic : désigne le nombre de visiteurs / l’audience d’un site internet ou d’une page web.

Trust flow : ou « flux de confiance » en français, est un terme issu de l’outil Majestic SEO). Il s’igit d’un indicateur qui évalue la qualité des liens entrant sur une page web. La note/score va de 0 à 100. Autrement dit, il peut être pertinent d’évaluer la trustflow d’un site dans le cadre de votre stratégie de backlinks.

U à Z comme URL canonique, White Hat et Yoast

URL : adresse web. Par exemple, l’URL du site que vous consultez est https://ameliorer-son-refrencement.fr

URL canonique : bout de code HTML permettant d’éviter les problèmes relatifs au contenu dupliqué, en indiquant aux moteurs de recherche quelle est la page initiale.

White Hat SEO : le référencement naturel dit « White Hat » (« chapeau blanc » en français), désigne un ensemble de pratiques autorisées par Google et les moteurs de recherche, pour booster sa visibilité et son classement sur les moteurs de recherche.

Yoast SEO : extension WordPress, aidant les utilisateurs de la plateforme à optimiser leur contenu pour les moteurs de recherche.

Et voilà pour votre glossaire SEO !

Il existe évidemment de nombreux autres termes qui auraient pu être ajoutés.

Vous pensez que j’ai oublié des définitions SEO importantes ? Vous pensez que certains mots manquent, qu’il y a des erreurs ou précisions à ajouter ?

N’hésitez pas à l’indiquer en commentaire. Je serais ravie de faire des ajouts et modifications, car ce lexique SEO a été conçu pour vous servir de base de travail. 🤓

Sur ce, je vous dit…

À très vite ! 😉

Mélissa

Partager l'article :
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>